Blog

L’importance du référencement naturel est-elle sous-estimée par les entreprises françaises ?

Le constat est sans appel : hormis dans les secteurs ultra-compétitifs, la plupart des sites internet tenus par des professionnels ne disposent pas d’un référencement naturel de qualité. C’est pourtant l’un des meilleurs investissements à long terme pour transformer de simples internautes à la recherche de produits et services en clients.

Le référencement naturel est sous-estimé : voici les causes et les conséquences

Les conséquences sont évidentes. Techniquement, un mauvais référencement conduit à une visibilité minimale (lorsqu’elle n’est pas nulle). Economiquement, c’est un manque à gagner. La place est donc laissée à des concurrents plus actifs.

Penchons-nous sur la question qui fâche : pourquoi ce sous-investissement chronique des entreprises françaises dans le référencement, alors que partout ailleurs dans les pays développés, les enjeux du SEO sont une priorité ? Les sociétés françaises auraient-elles un train de retard ? Non répond l’un consultant SEO régulièrement présent au sein d’entreprises européennes : les sociétés françaises ont 2 à 3 trains de retard par rapport aux entreprises des grandes puissances économiques.

Plusieurs raisons expliquent ce retard stratégique comparé à nos proches et lointains voisins, de l’Allemagne aux Etats-Unis. D’une part, la France est à la traîne de façon quasi-chronique dans l’adoption des bonnes pratiques web. Les seules exceptions sont les sociétés de la french tech, du numérique donc, ou les grandes entreprises.

Les TPE et PME en particulier sont très en retard et on constate un manque de culture web de l’immense majorité des entreprises. N’est-il pas choquant de voir encore très souvent des sociétés utiliser leurs adresses web @wanadoo.fr ou disposer d’un site aux fonctions et au design totalement dépassé et inadapté aux exigences des moteurs de recherche ?

Le site web pro est pourtant la vitrine d’une activité professionnelle et cela dans le monde entier. Pourquoi beaucoup d’entreprises négligent-elles leur référencement et dans une moindre mesure leur site internet ? Réponse simple : l’éducation web fait défaut. Si cela est compréhensible pour des petites entreprises ou pour le boulanger du coin de rue, comment comprendre que des sociétés majeures ne fassent pas le nécessaire ?

Plusieurs éléments de réponse :

  1. Des dirigeants souvent âgés, mal conseillés et donc inconscients des avantages compétitifs qu’ils offrent à leurs concurrents.
  2. De budgets mal alloués : trop d’investissement dans la publicité contextuelle alors que le ratio est de 85% pour le SEO contre 15% pour le SEM.
  3. Des prestataires peu compétents qui vendent des prestations à moindre coût et à moindre qualité pour des résultats décevants.

L’importance de la formation des dirigeants au bonnes pratiques web

Hors secteur technologique, peu des dirigeants sont au fait des bonnes pratiques. Du moment qu’un site internet existe, cela apparaît bien souvent suffisant. Cela est une erreur dès lors que le site internet est un outil de conversion de prospects en clients. Si une simple page vitrine est suffisante pour des entreprises ultra-locales, beaucoup passent à côté d’opportunités.

Exemple : le boulanger du coin de la rue aura besoin d’un simple site vitrine avec ses coordonnées, ses horaires, etc. Le plombier de la ville pourra, lui, bénéficier d’un site plus développé. L’entreprise locale de vente par correspondance devrait, elle, investir dans son site e-commerce car depuis son petit entrepôt et grâce à ce site web, elle peut toucher le monde entier.

Il existe en effet des clients prêts à acheter qui cherchent justement les produits et services proposés… Mais les trouveront-ils ? Si ces derniers sont invisibles dans les moteurs de recherche, ils ne seront trouvés par les prospects que s’ils disposent déjà d’un accès direct. Or pour beaucoup d’entreprises, l’essentiel du trafic provient des moteurs de recherche, et en France, de Google de façon majoritaire, puisque Bing occupe une part de marché très modeste.

La perception du référencement naturel en France est parfois faussée

Il arrive que des entreprises aient été échaudées par des expériences fâcheuses avec des prestataires indélicats ou incompétents. Il existe en effet deux classes d’agences et de freelances SEO : les vrais experts et tous les amateurs auto-proclamés « consultants » ou « expert SEO » après avoir lu 3 livres sur le sujet.

Les vrais experts sont chers car leurs compétences sont le fruit d’années de travail. Les amateurs proposent des offres imbattables en terme de prix mais le client passe toujours « à la caisse » au final : prestations bâclées, parfois sources de pénalités dans les moteurs de recherche, absence de sérieux du prestataire, etc.

En conséquence, il est logique que certaines entreprises soient méfiantes et de façon générale, la prudence s’impose avant de faire confiance à un prestataire en référencement naturel. Voici quelques critères de sélection :

  • L’offre est-elle trop belle pour être vraie ? Un expert SEO, y compris au sein d’une agence SEO renommée vous propose un forfait à 500 euros par mois ? Passez votre chemin : seulement quelques heures seront consacrées chaque mois et l’expert en question sera probablement un stagiaire de passage…
  • Le prestataire vous contacte lui-même dans un mail générique ? Attention, à 90%, il s’agira d’une arnaque
  • L’agence ou le freelance vous propose des achats de liens, des ajouts dans des centaines d’annuaires ? Fuyez, ses méthodes sont pénalisées par Google et vous dépenserez votre argent pour terminé déclassé !

Quelles garanties pour votre stratégie de référencement ?

Soyons clairs : aucun prestataire ne peut vous garantir la première position ou même une position en première page. En effet, les classements sont déterminés par de multiples facteurs et vous promettre des résultats n’est pas sérieux. Le prestataire est tenu à une obligation de moyens, pas de résultats.

Mais comment justifier dans ce cas les dépenses liées au SEO, qui peuvent s’échelonner selon les cas de 1 000 euros mensuels à plusieurs dizaines de milliers d’euros par mois pour certains secteurs ? Il faut avoir fait connaissance avec votre prestataire, avoir exposé en détail vos attentes, avoir clairement défini les modalités de travail et ensuite… faire confiance à votre agence ! En effet, même avec la meilleure volonté au monde, cette dernière ne pourra pas vous certifier que vous obtiendrez les résultats demandés. Elle fera le nécessaire pour, est dans 95% des cas les résultats suivront, mais elle ne pourra pas décemment vous garantir les résultats.

C’est donc sur la base d’une relation de confiance que s’établiront les contrats SEO qui conduisent dans un premier temps à une optimisation du référencement naturel, et qui se termine par l’afflux de nouveaux clients et un chiffre d’affaires en croissance ! L’agence Performance.fr est sérieuse, vous propose des prestations de qualité à des prix avantageux. Contactez-nous si votre site internet mérite d’être optimisé !

No Comments
Post a comment